Roz Avel Sailing

Boat People

Aventures marocaines. La nouvelle vie de deux canots – épisode 1.

37

Le petit gardien moustachu nous fait signe. En sortant des douches de la marina, avec Daniel le catalan, nous tombons sur lui. Il parle peu le français, mais le cageot retourné plein de pâtisseries, de pain et de dattes, le geste de la main vers la bouche, le mot « manger » prononcé avec l’accent du rifain parlent d’eux-même. C’est l’Aftour, l’heure de la rupture quotidienne du jeune, et ça se fait avec une gamelle de harira et une poignée de dattes. Et ça se partage.

Je ne peux pas refuser. « Assieds-toi » il dit, me montrant le flanc un peu défoncé d’un jet-ski. « Manger, manger ». Je prends une datte, il me tend un œuf dur… « non, merci, j’ai mon repas qui m’attend, mais je prendrai une pâtisserie, pour partager ce moment avec toi ». Il me file un morceau de pain. Délicieux. Mais je n’ai pas non plus envie de lui bouffer tout son casse-croute. « Chokran ! ». « Laa chokran, ne me remercie pas… ça me fait plaisir, ça fait plaisir à Dieu. Il nous a donné ça pour qu’on le partage. »

La suite ici.

055

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*